Conduite supervisée

Constitution du dossier :

  • 1 photo d’identité numérique avec signature électronique
  • 1 photo d’identité couleur papier
  • 1 photocopie recto et verso de la carte d’identité
  • 1 photocopie recto et verso du permis de conduire déjà obtenu (permis AM)
  • 1 photocopie du diplôme de la journée de citoyenneté (JDC) ou journée d’appel de préparation à la défense (JAPD)
  • 1 photocopie de l’ASSR 2 ou de l’ASR
  • 1 photocopie d’une facture datant de moins de 6 mois prouvant votre adresse, (les factures d’eau, électricité, gaz, téléphone, internet, quittance de loyer ou impôt sur le revenu sont acceptées) au nom du candidat, sinon :
    • une facture au nom de la personne qui l’héberge
    • une lettre certifiant que le demandeur habite chez cette personne depuis plus de 3 mois
    • 1 photocopie recto et verso de la carte d’identité de cette même personne

Tarifs et modalités de paiement : Se renseigner en agences ou par téléphone au 07 86 53 83 35

 

 

Programme de formation

Objectifs de la formation

 

Obtention du permis B

Le permis B permet la conduite de :

– véhicules dont le PTAC (poids total en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, pouvant être affecté au transport des personnes ou des marchandises,

– véhicules pouvant comporter neuf places assises au plus (siège du conducteur compris).

 

Le permis B autorise à conduire les mêmes véhicules avec une remorque :

– si le PTAC de la remorque est ≤  à 750 kg

– si le PTAC de la remorque + PTAC du véhicule tracteur est  ≤ à 3,5 tonne

 

Public et Prérequis

 

Cette formule a été créée pour les candidats :

  • souhaitant acquérir de l’expérience de conduite au-delà de la formation à l’auto-école, avant le passage de l’examen.
  • ayant échoué à l’épreuve du permis et souhaitant acquérir de l’expérience avant de se représenter.

Elle permet ainsi de ne pas perdre la main en attendant une nouvelle date.

Pour s’inscrire à la conduite supervisée il faut :

  • Etre âgé de 18 ans et plus.
  • Avoir l’accord de l’assureur.

Vous pouvez choisir ce cursus lors de votre inscription à l’auto-école ou le rejoindre après un échec à l’épreuve du permis de conduire.

 

Qualifications des intervenants

 

Enseignants de la conduite et de la sécurité routière titulaires du Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignants de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (B.E.P.E.C.A.S.E.R), ou du titre professionnel d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière (E.C.S.R)

Chaque Enseignant bénéficie d’une autorisation préfectorale d’enseignement

 

Les moyens pédagogiques et techniques

Les moyens pédagogiques et techniques  de l’établissement d’enseignement ont fait l’objet d’un agrément préfectoral.

Pour assurer la formation de l’élève, l’établissement d’enseignement dispose des moyens suivants :

– Salle de cours équipée de moyens multimédia
– De systèmes de boitiers de réponse

– Manuel du code de la route

– Fiche de suivi et livret d’apprentissage

– De véhicules conformes à la réglementation d’enseignement de la conduite de type PEUGEOT 208
– De formateurs titulaires d’une autorisation d’enseigner en cours de validité correspondant à la    catégorie enseignée.

La conduite supervisée

La phase de conduite supervisée se déroule dans les conditions suivantes :

– L’élève doit parcourir une distance minimale de mille kilomètres, sur le réseau routier et autoroutier du territoire national, à différents moments du jour et de la nuit et par diverses conditions météorologiques.

L’accompagnateur, assis à l’avant du véhicule, à côté de l’élève, doit être titulaire du permis de conduire de la catégorie B depuis au moins cinq ans sans interruption à la date de la signature du contrat de formation ou de l’avenant au contrat de formation.

Le véhicule utilisé, à boîte de vitesses manuelle ou automatique, peut être attelé d’une remorque dès lors que la conduite de l’ensemble formé par le véhicule tracteur et la remorque ne nécessite pas la détention de la catégorie BE du permis de conduire ou le suivi de la formation prévue au point III bis de l’article R. 221-8 du code de la route.

 

Un signe distinctif autocollant ou magnétisé conforme au modèle annexé au présent arrêté doit être apposé à l’arrière gauche du véhicule.

Au cours de cette phase d’acquisition d’expérience de la conduite, l’élève doit :

– autant que possible, conduire sur le réseau routier et autoroutier du territoire national, à différents moments du jour et de la nuit et par diverses conditions météorologiques ;

– respecter les limitations de vitesse mentionnées à l’article R. 413-5 du code de la route (vitesses des jeunes conducteurs).

A l’issue de la formation pratique, ou à tout moment à la demande de l’élève, l’enseignant effectue un bilan des compétences acquises par l’élève et délivre une attestation de fin de formation initiale si l’élève a satisfait à ce bilan. Dans le cas contraire, un autre bilan sera réalisé ultérieurement.